ERE SERVICES : une nouvelle entreprise d’insertion dans le Val-de-Marne

C’est dans des locaux flambant neufs idéalement situés en bordure de la future Gare du Grand Paris à Villejuif que s’est installée ERE SERVICES. Portée par l’association intermédiaire AEF ancrée depuis plus de vingt ans à L’Haye-les-Roses, ERE se positionne sur le secteur du second œuvre du bâtiment et des services associés. On en veut pour preuve la signification d’ERE, Embellissement Rénovation Entretien.

L’entreprise était inaugurée le 28 février 2020, en présence du Maire de Villejuif et de conseillers municipaux de l’Haye les Roses. Cela donnait l’occasion au Président, Monsieur Walle,  de rappeler le chemin parcouru et le processus de la création auquel la fédération régionale fut associée. La dynamique directrice, Mériam BOUSSEBSI,  engage son équipe et ses partenaires entreprises, bailleurs et collectivités à collaborer pour proposer une offre de parcours d’insertion de qualité aux Val-de-Marnais éloignés de l’emploi. « Vous êtes les diplomates de l’insertion, soyez vecteurs de l’insertion » a-t-elle adressé aux élus et aux nombreux partenaires présents dont les entreprises d’insertion voisines.  Un signe encourageant pour le démarrage.

Un atelier pour développer les achats responsables inclusifs

AMLI, association membre du réseau BATIGERE notamment en charge de l’accompagnement des acheteurs du groupe en matière d’achats responsables, a sollicité la fédération des entreprises d’insertion Ile de France pour animer un atelier autour de l’accès des SIAE aux marchés, publics et privés. Cet atelier s’inscrivait dans le cadre d’une convention passée avec BATIGERE en Ile de France visant à promouvoir l’IAE au sein de la politique RSE du bailleur social.

L’objet de la journée du 27 janvier 2020 : échanger avec les développeurs sociaux et chargés de mission clauses sociales d’AMLI sur leurs pratiques en faveur de l’IAE et les outiller, afin d’affiner et d’intensifier le recours à l’IAE dans leurs pratiques.

Lire la suite...

Trophées RSE des entreprises engagées dans les Hauts-de-Seine

A l’initiative de l’UD 92 de la DIRECCTE et sur proposition des SIAE partenaires de Vinci, L’Oréal, ENGIE, SMDA, ces grandes entreprises ont toutes été récompensées pour leurs engagements RSE lors des trophées « Achats responsables et responsabilité sociale des entreprises dans les Hauts-de-Seine » le mardi 28 janvier 2020.

Appuyé par le GRAFIE, l’événement était accueilli par le siège d’Unilever France, la Green Station à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).  Monsieur Nicolas Liabeuf,  leader du réseau « les entreprises s’engagent » du département président d’Unilever France, s’est félicité d’accueillir un tel événement et a partagé avec l’assemblée les engagements pris par Unilever en matière de RSE (éducation à l’hygiène en Inde, bâtiments à énergie positive, usines écoresponsables...) et a encouragé les entreprises présentes à s’inscrire dans des démarches RSE.

Lire la suite...

L’EITI : un modèle inclusif innovant

La matinée du 4 février 2020 consacrée à la présentation du nouveau modèle de SIAE : l’Entreprise d’Insertion par le Travail Indépendant était attendue. Besoin de découvrir et de comprendre ce nouvel outil inclusif encore considéré comme un ovni au sein de la famille IAE. Chefs d’orchestre de l’évènement, la fédération et Lulu dans ma rue assuraient la présentation et l’animation devant plus d’une centaine de participants dont une bonne trentaine de porteurs de futurs projets venus s’informer. Les ateliers visaient à présenter les différentes dimensions de l’EITI et de répondre aux nombreuses questions sur ce modèle émergeant en cours d’expérimentation.

Comprendre que le modèle s’appuie sur les mutations du marché du travail pour apporter de nouvelles réponses adaptées à des personnes fragiles pour lesquelles le salariat n’est pas une réponse avec en illustration le témoignage convaincant de trois Lulu, travailleurs indépendant en parcours IAE. Bruno Lucas, le DGEFP rappelait, en ouverture, qu’il s’agit d’un « objet métis » et Charles-Edouard Vincent, le créateur de Lulu dans ma rue, évoquait au départ « une idée romantique des petits boulots d’autrefois » pour construire une conciergerie de quartier.

Lire la suite...