Les emplois francs sont mobilisables par les entreprises d’insertion (EI-ETTI)

 

D’abord expérimental, le dispositif des emplois francs vient d’être étendu à l’ensemble des QPV d’Ile de France. Il permet à un employeur embauchant une personne habitant en Quartier Politique de la Ville (QPV) en CDI ou en CDD d'au moins 6 mois de bénéficier d'une aide financière. Destinée à soutenir l’emploi des personnes dans les quartiers, la mesure concerne tout demandeur d’emploi inscrit à pôle emploi sans condition de durée, d’âge ou  de niveau de formation. Il doit cependant résider dans un des quartiers politique de la ville (QPV) de la région (liste des quartiers et recherche par nom de rue ici : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/quartiers-prioritaires-de-la-politique-de-la-ville-qpv/).

Lire la suite...

Une nouvelle commissaire plan pauvreté

Marine JEANTET, a été nommée le 10 juillet dernier, Haut-commissaire à la lutte contre la pauvreté dans la région Ile-de-France. Placée auprès du préfet de Région, elle a pour mission centrale le pilotage et la mise en œuvre de la stratégie pauvreté et  assure la coordination et le pilotage interministériel au niveau régional de cette stratégie, en mobilisant l’ensemble des administrations concernées par les politiques publiques y concourant : petite enfance, hébergement, logement, économie, emploi, formation, éducation, insertion, jeunesse, santé et médico-social. 

Lire la suite...

L’innovation sociale au service des plus éloignés de l’emploi

Le 15 juillet 2019, en présence de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris a signé la première convention établie sur le territoire national avec une Entreprise d’Insertion par le Travail Indépendant (EITI) « Lulu dans ma rue ». Cette initiative témoigne de la volonté de l’Etat de promouvoir toutes les formes d’activité favorisant l’inclusion sociale des publics les plus fragiles et les plus éloignés de l’emploi.

Favoriser l’insertion par le travail indépendant

Les EITI ont été créées suite à la loi du 5 septembre 2018 relative à la liberté de choisir son avenir professionnel. Ce nouveau dispositif permet de créer une dynamique durable d’insertion professionnelle via une activité d’entrepreneur individuel pour des personnes éloignées de l’emploi.

« Nul n’est inemployable. C’est ce que prouve le succès de Lulu dans ma rue qui, grâce au soutien de l’Etat, permettra à bientôt 4 000 personnes d’avoir une activité professionnelle en répondant aux besoins du quotidien. Cette expérimentation s’inscrit dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté conduite par le gouvernement et concourt à l’objectif de 230 000 de salariés dans les structures d’Insertion par l’Activité Economique d’ici à 2022 » a déclaré Muriel Pénicaud, ministre du Travail.

Lire la suite...