Comment mettre en œuvre la clause sociale sur les territoires ? Est-il possible d’imaginer démultiplier les bonnes pratiques et réussir des parcours vers l’emploi durable dans de nombreux secteurs d’activité ? Comment instaurer un dialogue constructif entre le monde économique, les donneurs d’ordres et les opérateurs ?

Pour engager une réflexion sur ces thématiques, la fédération des entreprises d’insertion Ile de France a initié une rencontre d’échanges le 27 octobre dernier. Une trentaine d’acteurs intervenant dans la réalisation de la clause étaient présents lors d'un petit déjeuner : des donneurs d’ordres comme l’entreprise Razel Bec ou la Région Ile de France, mais aussi des entreprises attributaires de marchés à clauses sociales, des entreprises de travail temporaire d’insertion et des facilitateurs au sein de Maisons de l’emploi, de PLIE ou de communautés d’agglomérations.

« En partant des besoins des entreprises, on peut faire des choses incroyables » ; « Il faudrait pouvoir avoir une vision globale qui inclue chacune des parties prenantes » ; « Le marché de l’emploi est mouvant et les métiers du BTP deviennent plus techniques ; pour réussir notre objectif de retour à l‘emploi durable, d’autres secteurs d’activité peuvent être ciblés » témoignent les participants.

Les ETTI présentes ont, quant à elles, illustré par des exemples concrets leurs capacités à innover, à former et préparer les sorties vers l’emploi pérenne des personnes qu’elles accompagnent.