Pour la première fois, la fédération avec le Grafie et en partenariat avec l’ADEME ont organisé le 4 décembre 2018 à Paris, une journée de rencontres et d’échanges entre acteurs de l’économie circulaire et sociale.

Près de 110 participants étaient présents, lors de cette journée « Innovation, emploi et économie circulaire, enrichissez la boucle » qu’ils soient entreprises inclusives, entreprises de l’économie circulaire, associations, grands groupes, collectivités et partenaires. A travers cette journée, ils ont pu partager des clés pour développer des projets innovants, créateurs d’emplois pour les personnes les plus vulnérables, autour de la transition écologique.

La matinée a débuté avec une table ronde co-animée par Guillaume LABBE et Bruno GARCIA où l’assistance a bénéficié de l’éclairage de Maxime de Rostolan, directeur du projet « Fermes d’avenir », de Jacques Vernier, président de la Commission des filières de responsabilité élargie des Producteurs et de Jean-Charles Caudron, chef du service Produits Efficacité Matière de l’ADEME sur les enjeux et opportunités dans l’économie circulaire. Dans un deuxième temps, 9 chefs d’entreprise ont présenté leur projet précurseur, autour de l’approvisionnement durable, de la réparation, du réemploi et de la réutilisation, de la collecte et du traitement des bio-déchets et des encombrants.

A la suite de ces échanges riches, Antoinette GUHL, adjointe à la Mairie de Paris en charge de l’économie sociale et solidaire, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire, a clôturé la matinée. Elle a salué les initiatives présentées, qui sont pour elle, des « sources d’inspiration ». « Vous ! Entreprises d’insertion, vous savez que vous avez raison, en termes social, écologique et économique. On doit ensemble faire la démonstration de l’impact ».

Après un déjeuner convivial préparé par l’entreprise d’insertion « PLANETE SESAME 92 », trois forums étaient organisés pour approfondir trois sujets :

  • avec Jean-Charles Caudron et Claire Tournefier Droual de l’association Rejoué, il s’agissait d’explorer les opportunités d’activités, que représentent les nouvelles filières REP sur les jouets, articles de bricolage, loisirs et sports, en cours d’élaboration.  
  • avec Camille Saint-Jean de l’association OREE, et Mathieu Grosset du groupe Demain, l’intérêt était porté sur les enjeux liés à l’ancrage territorial des entreprises.
  • et enfin, il était proposé de se pencher plus en détail sur les procédés pour développer des activités plus loin dans la chaîne de valeur et la question comment maîtriser la boucle avec les témoignages de Paul Clément de Tripapyrus Environnent, sur un projet d’affinage des plastiques et avec Jeremy Settbon de Recyc Matelas Europe sur son expérience de production de matelas et d’isolants thermiques à base de matelas recyclés.

La journée était également l’occasion de faire découvrir le film réalisé en partenariat avec l’ADEME sur trois entreprises d’insertion inscrites dans une démarche d’économie circulaire :

  • Recyc Matelas Europe : 3 entreprises en France, 1 en Belgique, 2 000 000 matelas recyclés par an.
  • Apij Bat : construction en paille porteuse, 15 ans de construction écologique.
  • Tripapyrus : 15 000 tonnes de déchets triés par an, démantèlement de mobil-homes et bateau de plaisance, projet d’affinage plastique.

Pour clore la journée, la fédération présentait en avant-première le huitième cahier de l’observatoire sur l’économie circulaire  : (lien ici   ) 

Aujourd’hui, une entreprise d’insertion sur trois intervient dans le champ de l’économie circulaire, représentant 9 900 équivalent temps plein, dont plus de la moitié en parcours d’insertion. Pionnières dans la collecte et le tri des déchets, le recyclage, la réparation et le réemploi, celles-ci continuent à innover, défricher de nouvelles filières pour « mieux produire », « mieux consommer », « mieux gérer les déchets », « mobiliser les réseaux ». Le cahier présente pour preuve, différents témoignages d’entreprises d’insertion investies sur ces champs. Le cahier revient également sur les nouvelles filières pour boucler la boucle et la toute première norme expérimentale sur l’économie circulaire publiée par l’Afnor, en octobre 2018, ou encore l’outil développé par OREE qui permet aux entreprises de mesurer leur ancrage local.

Celui-ci se conclut par les perspectives et solutions que les entreprises d’insertion pourraient apporter demain aux territoires, avec l’interview de Nicolas Garnier, délégué général d’AMORCE.

Ce fut une  journée de mobilisation et d’encouragement au développement pour toute l’IAE.